Le tableau oublié de Edward Hopper

On croyait l’œuvre de Edward Hopper, célèbre peintre naturaliste américain (1882-1967), totalement connue et répertoriée. Or, peut-on lire dans Métaquine®, une huile du maître qui « croupissait dans un grenier du Maine » a été retrouvée par hasard des décennies après la mort de l’artiste.

Découverte inespérée ou canular ?Clotilde_dans_Late_Afternoon

La révélation de l’existence d’un tableau oublié de Hopper a aussitôt « ébranlé le marché de l’art », même si personne n’a osé « ouvertement parier sur une toile absente des catalogues ». Les experts ont longtemps débattu de l’authenticité de la peinture, sans toutefois s’accorder sur une conclusion qui fasse autorité. Les uns n’y ont vu qu’un faux grossier d’une naïveté et d’une maladresse confondantes. « Travail de jeunesse », ont rétorqué les autres, arguant de la parenté de sujet, de teintes et de perspectives qui relie Late afternoon – ainsi que les médias ont baptisé la toile controversée – aux œuvres de la maturité. Si, à force d’avis contradictoires, la querelle a perdu de son actualité chez les historiens de l’art, elle rebondit périodiquement parmi les collectionneurs. A ce jour, alors que la cote du tableau continue de grimper, un verdict scientifiquement établi se fait toujours attendre.

Hopper-Late-Afternoon

Late Afternoon, la toile controversée.Oeuvre de jeunesse ou faux grossier ?

Observez les personnages du tableau, pour commencer : cette vieille femme qui avance en fauteuil roulant, poussée par un gamin myope ; puis ce groupe, adultes et enfants mêlés ; et enfin, en queue de peloton, ce blessé rondouillard qui lève son bras valide. La troupe quitte l’ombre d’un obscur hameau de Nouvelle-Angleterre pour s’aventurer en pleine nature. Tous les regards fixent une source lumineuse hors champ. Les premiers commentateurs à découvrir la toile ont évoqué les feux du couchant, d’où le titre qu’on lui a conservé. Mais le passage d’un météore ou les flammes d’un incendie pourraient rayonner de la même clarté. Comment, dans ce jeu des possibles, ne pas reconnaître la patte du maître ? La lumière rasante et l’atmosphère d’attente silencieuse qui baignent la scène rappellent A Woman in the Sun ou Morning Sun ; ses acteurs hétéroclites ressemblent aux figures mal assorties du Soir bleu. Fidèle à sa vision de l’humanité, l’Américain ne dit pas d’où débarquent ses héros du quotidien, ni quel destin il leur réserve. Leur promenade est-elle fuite ou espérance ? Mystère. Ces gens ne semblent animés que d’un souhait, aller de l’avant. »

Métaquine®, Curtis 1.

A l’appui de cette opinion, quelques experts ont souligné de troublantes similitudes de couleur et de motifs entre le tableau oublié et certaines œuvres incontestées de Hopper. Démonstrations par l’image :

  • Indice ou coïncidence ? La palette de couleurs pour figurer le couchant, très singulière chez Hopper, semble identique dans les deux tableaux

Couchers-de-soleil

  • Eléments architecturaux et lumière vespérale caractéristiques
    Plusieurs experts ont essayé de prouver que Late Afternoon était bien de la main de Hopper en montrant combien certaines parties d’habitations (porches, vérandas) revêtaient d’importance dans la mise en place des scènes représentées. De même, l’éclairage (artificiel ou naturel) participe d’unemanière inimitable à la dramaturgie du tableau.lumière-comparatifOn a pu aussi montrer que le bleu qui figure les troncs d’arbres dans Late Afternoon résulte du même mélange de couleurs que celui dont Hopper s’est servi dans Cape Cod Evening (1939, ci-dessus). La prairie au premier plan présente également la même texture soyeuse.
  • Des personnages caricaturaux, une composition bancale
    Tous les spécialistes n’ont pas fait preuve de la même indulgence envers Late Afternoon. Nombre d’entre eux ont pointé la facture grossière des personnages du tableau, leur aspect statique, la disproportion des corps et des traits. D’autres ont dénoncé la maladresse de la composition, où le groupe au premier plan écrase le décor et rompt ses perspectives, une faute de goût que le peintre américain ne se serait jamais autorisée.
    À cette dépréciation, les tenants de l’authenticité de la toile répondent que Hopper a toujours été un portraitiste approximatif. Même dans ses œuvres tardives, les figures humaines gardent quelque chose de figé et d’inachevé.

Personnages_Late_A1

Les visages de Late Afternoon sont-ils vraiment moins expressifs ?

Personnages_Late_A2

Mais en définitive, est-ce la réelle appartenance du tableau à l’œuvre de Hopper qui fait débat ? Pour faire couler autant d’encre et de salive, la toile recèlerait-elle une vérité d’un autre ordre, un secret qu’aucun expert ne s’est encore avisé de mettre à jour ?

Réponses dans Métaquine®.

2 Responses

  1. Le bacquer dit :

    Bonjour,
    Je suis navrée d’avance du dérangement mais j’ai trouvé votre article très intéressant et tout à fait enrichissant.
    je me permet de vous demander si il serait possible d’échanger un moment à propos d’une oeuvre d’Edward Hopper (Gas). En effet ces échanges me serons utiles, afin de rajouter de l’épaisseur à undossier sur le sujet.
    merci à vous.
    bonne soirée.

    • metaquine dit :

      Chère Zoé,
      Nous vous remercions grandement de votre intérêt pour le site http://www.metaquine.com.
      Comme vous l’avez remarqué, Globantis Pharma n’exerce pas seulement ses activités dans le domaine de la santé, mais se soucie également d’encourager l’art et la culture. Nous vous mettrons volontiers en contact avec la Fondation Globopax, émanation de notre société qui a pour mission de promouvoir peintres et plasticiens modernes. C’est en effet à cet organisme sans but lucratif qu’appartient le tableau d’Edward Hopper auquel vous faites allusion. Le conservateur de notre collection répondra volontiers à vos questions, que nous ne manquerons pas de lui transmettre.
      Avec nos meilleures salutations
      Delia di Martino, dpt vente & merchandising, GlobantisPharma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *